Parution du livre “Profession : Architecte”

Qu’elle soit mythifiée ou déconsidérée, la profession d’architecte est le plus souvent méconnue. Métier de synthèse par excellence, alliant l’art et la technique, l’idéel et le matériel, le rationnel et l’empirique, son économie générale échappe à la rationalité d’une discipline unique. Dans cet ouvrage, avec 35 auteurs issus des secteurs de la maîtrise d’œuvre et de la recherche universitaire, Isabelle Chesneau (membre du GT “Production urbaine et marchés”) a tenté de saisir cette pratique dans sa globalité, en reconstituant au plus près l’écosystème professionnel auquel appartient l’architecte qui, loin d’être un travailleur solitaire, coopère avec de nombreuses autres professions.

L’ouvrage s’attache ainsi à rassembler ici ces savoirs et savoir-faire difficilement accessibles autrement que par le témoignage direct de professionnels rarement amenés à s’exprimer sur leurs pratiques, tout en soulignant que les fondements des actes architecturaux, irréductibles à leur dimension technique, puisent sans cesse dans les concepts propres aux sciences humaines et sociales. Parce qu’elle se nourrit de savoirs hétérogènes, la conception du projet de l’architecte dilue la distinction entre théorie et pratique, ce qui en signe l’intérêt, mais aussi la difficulté à la cerner.

Ce corpus de savoirs tournés vers l’action aborde en six chapitres les différentes facettes de l’exercice professionnel, depuis les questions d’identité professionnelle jusqu’à la réception de l’ouvrage, en passant par les règles de la profession libérale, les pratiques contractuelles, l’influence de l’environnement réglementaire, l’enjeu de l’économie du projet et de l’agence et la direction de chantier.

Ce livre s’adresse à tous ceux qui souhaitent mieux connaître le métier d’architecte, que ce soit pour l’exercer un jour, collaborer avec un maître d’œuvre ou bien encore en étudier les actes et la pensée sans faire appel à une axiomatique préalable.

Avec les textes de : Étienne Baillet, Olivier Barancy, Cyril Boisnier, Patrick Bouchain, Robert Carvais, Pierre Caye, Isabelle Chesneau, Didier Cornuel, Bruno Decaris, Maxime Decommer, David Deharbe, Geoffrey Desplaces, Xavier Fabre, Luigi Failla, Michel Forgue, Édouard François, Peggy Garcia, François Gruson, Olivier Hache, Michel Huet, Jean de Keating-Hart, Arnaud Leconte, Christophe Lecq, Michelle Lobjois, Clara Lombard, Jérôme Martin, Odile Massot, Julie Michaud, Sandra Planchez, Michel Possompès, Lise Serra, Christine Simonin, Saadia Tamelikecht, Pierre Tripier et Florence Wierre.

ISBN : 978-2-212-14380-5

Accéder à la table de matières : https://www.eyrolles.com/Chapitres/9782212143805/9782212143805.pdf

Programme du 2ème séminaire interne du GT PUM sur « la valorisation des équipements urbains »

Le deuxième séminaire interne du GT PUM se tiendra le 24 mai 2018 et portera sur le thème de « La valorisation des équipements urbains ».

Alors que la notion de « valorisation » est omniprésente dans le discours des acteurs qui produisent la ville, sa définition et son appréhension par le chercheur posent un ensemble de questions dont cet évènement sera l’occasion de débattre.

Qu’est-ce que la valeur et comment est-elle générée à l’occasion des projets d’infrastructures (aéroports, quartiers de gare, centres commerciaux, etc.) ? Comment cette valeur est-elle partagée ensuite entre les parties prenantes du projet ? Quelles sont les méthodes et les données qui permettent aux chercheurs d’analyser ces processus ? Autant de questions que nous aborderons à travers des présentations et des débats, et en vue de l’organisation d’une journée d’étude sur le thème à l’automne 2018.

Partie 1 : Approches théoriques de la notion de « valorisation »

  • Alexandre Coulondre et Philippe Poinsot (30 minutes) – La notion de « valorisation » du point de vue d’un sociologue et d’un économiste

=> Discussion (30 minutes)

Partie 2 : La « valorisation » des équipements urbains à travers des études de cas

  • Sophie Deraeve et Philippe Poinsot (20 minutes) – La valorisation des quartiers de gare
  • Laurent Terral (20 minutes) – La valorisation des aéroports
  • Alexandre Coulondre (20 minutes) – La valorisation des centres commerciaux

=> Discussion (60 minutes)

Numéro spécial de la revue “Built Environment” sur l’urbanisme de hauteur

Notons la parution récente d’un numéro spécial de la revue anglaise Built Environment coordonné par Manuel Appert (Univ. Lyon 2), Andrew Harris (UCL) et par Martine Drozdz (UPE), membre du groupe de recherche « Production Urbaine et marchés ».

Ce numéro porte sur l’urbanisme de hauteur et propose une approche comparative à l’échelle européenne.

Alors que la période 1980-2000 représentait un ralentissement dans le processus de construction de tours, le tournant des années 2000 signe au contraire le retour de cette forme architecturale dans les villes européennes.

source : http://www.alexandrinepress.co.uk/built-environment/high-rise-urbanism-contemporary-europe-0

Le numéro appréhende les changements à l’origine de ce retour des tours. Plusieurs études de cas (Londres, Lyon, Turin, Rotterdam, La Hague, Malmö,etc.) montrent comment les différents pays européens sont pris dans une tendance commune malgré leurs singularités, et comment cette tendance européenne s’inscrit elle-même dans une dynamique mondiale de diffusion de l’urbanisme de hauteur.

Un élément explicatif central est alors identifié : le développement d’un urbanisme néo-libéral impulsé par la convergence massive de capitaux à investir dans les villes.

Pour accéder au sommaire de ce numéro : http://www.ingentaconnect.com/content/alex/benv/2018/00000043/00000004;jsessionid=202qc6vbfpjuu.x-ic-live-02

Programme de la session “urbanisme vertical” au sein de la conférence internationale “Urban Affairs”

Plusieurs membres du groupe de recherche « Production Urbaine et marchés » ont organisé une session sur l’urbanisme vertical dans le cadre de la conférence annuelle de l’association “Urban Affairs” se tenant cette année à Toronto (Canada) du 4 au 7 avril.

Il s’agissait de discuter des processus complexes d’élaboration des règlementations concernant les droits à construire en hauteur dans différentes villes du monde et dans un contexte de capitalisme urbain financiarisé. Martine Drozdz, Igal Charney, Aurélien Delpirou, Manuel Appert et Manoel Rodrigues Alves vont successivement évoquer les cas de : Paris, Jérusalem, Rome, Lyon et Sao Paulo.